Comment s’équiper pour réussir le ski de fond ?

Nov - 14 2019 | By

Pour l’amour du sport, même le froid n’est pas véritablement un obstacle. Néanmoins, pour pratiquer les sports du froid, l’on a vraiment besoin de véritablement s’équiper pour sa propre sécurité. Quand on prend par exemple, le ski du fond, c’est un typique sport du froid qui a vraiment besoin qu’on s’équipe au mieux pour le réussir. Ainsi, découvrons dans cet article, comment s’équiper pour réussir le ski de fond.

Le ski de fond, un sport d’hiver !

Le ski de fond est un sport d’hiver de la famille du ski nordique, populaire notamment en Europe du Nord, au Canada, en Russie et plus largement l’ensemble de l’Europe de l’Est ou l’Alaska. Il se pratique sur des domaines enneigés et damés. Eh bien, si c’est l’hiver chez vous, c’est parti pour une partie de ski ! Mais attention, il faudra bien s’équiper avant !

Comment s’équiper ?

  • Choisir son ski en fonction d’où on veut l’utiliser :

Votre terrain de randonnée devra conditionner le choix de vos skis. Si vous êtes intéressés par des randonnées légères sur un terrain bien entretenu, des sentiers couverts de neige ou un terrain de golf, veillez à vous procurer des skis qui ont entre 50 et 70 millimètres de largeur à l’extrémité.

Pour s’aventurer hors des pistes, il faut avoir des skis à la fois plus larges et plus courts, avec une spatule métallique et un rayon de courbe plus grand ou une forme de sablier.

  • Avoir ses fixations ajustées à ses bottes :

Les fixations des skis de fond s’accrochent à la pointe de vos bottes, leur permettant de pivoter vers le haut et vers le bas à partir des orteils, tout en laissant libre votre talon. Il est crucial que vos fixations puissent s’ajuster à vos bottes et qu’elles soient compatibles.

Pour vous assurer d’obtenir des bottes et des fixations compatibles, vous devez absolument vous présenter dans une boutique de skis spécialisée.

  • Choisir ses bâtons en fonction de sa technique et du terrain :

En général, les bâtons plus légers et plus rigides munis de poignées et d’attaches de meilleures qualités, sont plus coûteux.

Pour les pistes bien entretenues ou hors-sentier, recherchez des bâtons allant du sol jusque sous vos aisselles. Pour les longs trajets hors des chemins, recherchez des bâtons télescopiques pouvant s’allonger alors que vous montez ou se raccourcir lorsque vous descendez.

Les équipements pour sa propre protection

  • La tête :

Pour la tête, le skieur s’équipe d’une tuque, d’un bandeau ou d’un cache-oreilles ainsi que d’un cache-cou. Il faut aussi penser à protéger les yeux exposés au froid et au vent. Pour éviter que la condensation ne se crée dans les lunettes, on choisit un modèle multisport avec de légères ouvertures dans la lentille, pour laisser passer l’air.

  • Haut du corps:

Le système multicouche est de loin, la façon la plus efficace de se vêtir pour une activité aérobique hivernale. On débute par un sous-vêtement ajusté au corps en polyester ou en fibre naturelle, comme la laine mérinos. Ensuite, c’est la couche isolante. Elle a une capacité un peu moindre, à évacuer l’humidité. Mais, elle est l’élément qui va apporter la chaleur.

  • Bas du corps :

On préconise également le multicouche pour les jambes, toujours en priorisant une fibre qui peut à la fois évacuer l’humidité et garder au chaud. Pour augmenter la chaleur dans le pantalon, on ajoute des panneaux coupe-vent pour protéger les cuisses, les genoux et les fesses.

  • Les pieds :

Pour les gens qui transpirent beaucoup, le danger est d’avoir les pieds mouillés, de créer un inconfort et de prendre froid. Le bas doit pouvoir évacuer l’humidité. Les bottes d’aujourd’hui, sont beaucoup plus chaudes. Par contre, il y a des modèles haut de gamme et performants, qui sont conçus avec moins d’isolant à l’intérieur pour avoir plus de sensations et être plus près de la botte. Dans ce cas, il existe des couvre-bottes pour les températures très basses.